top of page
clémence baubant
   
chorégraphe - Interprète-
pédagogue

 

Nourrie par des origines Caribéennes, Clémence Baubant est d'une nature rhizome. Elle cultive un goût pour la métamorphose, les objets protéiformes, le déséquilibre, les points de bascules, l'insaisissable. Tissant une obsession pour les questions de mémoire, de trace et de transmission, elle pose sa réflexion sur le sujet de l'identité, comme endroit de friction et de porosité entre les corps. La question de la transversalité a toujours été au centre de son dialogue avec le chorégraphique.

Formée en danse classique au CNR de Toulouse, elle complète sa pratique au Centre Off Jazz de Nice, au Alvin Ailey Dance Center de New York et à P.A.R.T.S en Belgique. Elle poursuit ensuite des études en Sciences du Langage à l’Université Toulouse II - Jean Jaurès. 

Elle développe ses travaux tout d'abord dans une dynamique collective, puis au sein de la compagnie Empreintes, qui accompagne ses projets, particulièrement depuis 2020. Sa recherche s'inscrit au cœur du dialogue entre la danse et la musique. De son expérience des techniques Jazz, elle garde la question du rythme au centre de ses investigations. Elle explore des formes composites mettant en jeu les corps, les rythmes et les sons. 

"J'aime l'idée de la danse comme une pratique de groupe. Une pratique au sein de laquelle les entités individuelles, viennent composer un canevas collectif. La question de la trace, de comment les corps sont traversés par des danses et en charrient d'autres, est au centre de mes recherches. J'aime l'étude de terrain, le collectage de récits intimes, la recherche de rites enfouis, de danses ancestrales. Il y a l'envie de tisser en commun, avec toujours en point d'ancrage, le dialogue entre les corps et les sons.

En 2019, elle est chorégraphe lauréate du dispositif "Prototype VI" à l'Abbaye de Royaumont. Dans le cadre de ce dispositif, elle rencontre les chorégraphes Hervé Robbes, Jean Christophe Paré, Béatrice Massin et Michel Kéléménis.

En 2021, elle est lauréate de l'Aide sélective aux auteurs et autrices de podcasts et de création radiophoniques - Ministère de la Culture, avec le projet de documentaire sonore [Déboulé - mémoires du carnaval de la Guadeloupe], réalisé en collaboration avec le compositeur Paul Ramage.

En 2022, elle est finaliste avec la création TRIBU[T], du concours chorégraphique Danse Elargie qui a réunit en juin dernier, 18 créations internationales choisies parmi 453 projets, sur le plateau  du Théâtre de la Ville - Espace Cardin à Paris. 

Depuis 2022, elle est également artiste associée au Laboratoire de Recherche LLA créatis (Lettre langue et Arts) de l'Université Toulouse II - Jean Jaurès. Traversée par la force et la puissance du Déboulé carnavalesque de Guadeloupe, elle déploie actuellement une série de recherches et de créations portant sur la relecture des rites et des mythologies de la Caraïbe.

Prototype-6_Clemence-Baubant_aout2019_JC_DSC00487 (2).jpg
bottom of page