KUZINe mix'

création 2013

CREATION 2016 - 
QUINTET DANSE ET MUSIQUE
Tout public à partir de 5 ans -50 mn

Le corps humain détient une étonnante capacité à s’adapter aux situations les plus extrêmes. Cette caractéristiques est comme inscrite dans notre code génétique et définit en partie la force et la vitalité de l’Homme. Elle détermine aussi la façon dont nous construisons des liens avec nos semblables. Cette capacité d'adaptabilité singulière est le sujet que nous traitons à travers le thème de l'exil et du voyage.

 

Pour traiter ce sujet, nous avons donc abordé spécifiquement le passage d'un monde à un autre et son influence sur le processus de résilience. Le corps est testé et questionné dans sa capacité à dépasser les contraintes extérieures et donc à s’adapter. C’est dans la confrontation avec l’objet et à travers le dialogue entre danse et musique que nous avons cherché où l’humain puisait sa force pour rester debout et garder sa dignité.

CHOREGRAPHIE

Clémence Baubant en collaboration avec les artistes chorégraphiques

ASSISTANTE CREATION

Caroline Dassieu

INTERPRETATION

Clémence Baubant, Léa Daurrault

COMPOSITION MUSICALE ET INTERPRETATION EN LIVE

Yannick Berbié - Batterie / Paco Labat - Percussions / Rolland Martinez - Contrebasse et Clarinette

CREATION LUMIERE

Marion Jouhanneau

SON

Sylvain Morel

COPRODUCTIONS

Théâtre Monestié - Plaisance du Touch (31) Ville de Muret (31) ADDA 82 - Festival Big Bang des Arts

AVEC LE SOUTIENT DE

Région Occitanie Pyrénées Méditerranée – Conseil Départemental Haute Garonne - Ville de Toulouse - Fond de dotation Plaisance du Touch - Credit Agricole Midi-Pyrénées
 

"Issue d’une double culture métropolitaine et caraibéenne des Antilles françaises, je me suis interrogée sur les processus de résilience mis en marche dans les situations provoquées par l’exil. Cette création fait ainsi écho à ma propre histoire. Si la famille issue de métropole a été très sédentaire, il n’en est pas de même pour celle issue des Antilles. La carrière militaire de mon grand-père en a fait une famille nomade qui s’est installée en métropole avec pour objectif d’offrir de meilleures opportunités de vie à leurs enfants. Mes grands-parents étaient extrêmement attachés à intégrer les valeurs culturelles et sociales de la métropole mais cependant, l’éloignement avec leur terre d’origine a été vécu comme un déchirement.

La mémoire de cet exil et de ses difficultés résonne encore dans ma génération. Elle est comme inscrite dans nos cellules et se réactive presque inconsciemment dans les choix que nous faisons. Elle fait partie de notre mémoire vive ".

 

Clémence Baubant

Cette pièce chorégraphique expérimente différentes intersections, point de confrontation entres les corps, entre les individualités, entre la Musique et la Danse.

 

Le dialogue entre ces deux disciplines, que la compagnie expérimente depuis ses débuts a pris une dimension supplémentaire dans ce projet. Le mouvement dansé s’est construit autour d’un côté des percussions et des états bruts qu'elles provoquent, et d’un autre autour de compositions mélodiques soulignant la tension dramaturgique des corps.

L'écriture chorégraphique s’est axée sur la notion de recherche d’équilibre : comment rester debout quand tout autour semble mouvant ? Nous avons travaillé à partir de déséquilibres et de chutes en nous appuyant sur un chant lexical  inspiré par la bande dessinée « Là où vont nos pères »( de Shaun Tan), et sur les rencontres réalisées avec différents types de public dans le cadre du dispositif de création. Nous avons travaillé dans le cadre de résidences longues durée, au cœur de trois territoires en lien avec des populations issues de cultures et d’origines différentes. L’occasion de développer une réflexion conjointe entre artistes et public sur les notions polymorphes d’identité, de respect et de dignité. Temps d’échanges, de partages, de recueil de paroles fondamentaux afin que la transposition dans les états de corps soit le plus juste possible.

C’est ainsi que l’espace public a été choisi comme terrain d’expérimentation privilégié afin de confronter les corps aux contraintes de cette réalité. Un projet de documentaire et d’exposition itinérante a vu le jour autour d’un dispositif sonore et visuel, témoignages directes de ces temps de rencontres.

"Qui êtes-vous ? Je suis mon parcours tout entier, je suis mon histoire, mes origines, mes rencontres…. »
 

Amin Maalouf - Revue Nectart
(deuxième semestre 2016)

cie empreintes
LA FABRIQUE
    A REVES
   

Barrau d'en haut - 31430 Le Fousseret

Licence Entrepreneur du spectacle 2 -104286

 

Bureau de production TOUTART

Myriam Chaabouni - Margaux Duchêne

bureau.toutart@gmail.com 

  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon